Les cent jours de Sodome – Wikipedia | Rencontre sexe



Plan Cul près de chez toi !

Tu trouveras sur ce site :

  • Des centaines de filles chaudes près de chez toi
  • Des rencontres d'un soir uniquement pour le Sexe
  • Des Coquines qui n'attendent que ça !

Pour ce rendre sur le site, Cliquez sur le bouton ci-dessous :

























Les cent vingt(1) Jours de sodomeou l'école de libertinage est la première grande œuvre du marquis de Sade, écrite dans la prison de la Bastille en 1785.

En tant que travail, il ne présente qu'une version inachevée, que l'auteur aurait probablement poursuivi s'il n'avait pas perdu en 1789, à moins, comme l'écrit Michel Delon(2)c'est "irréalisable", incapable de "montrer ce qui dépasse l'imagination".

Dans son essai Littérature et le mal (publié en 1957), Georges Bataille pense que ce livre paroxystique nous place face à un excès absolu, insupportable – ce que Annie Le Brun considérera comme un "bloc d'abîme au milieu du paysage de la Lumières "(3)parce que son auteur "voulaitimpossible "L’imagination de Sade a conduit au pire gâchis et à l’excès. Personne à moins qu’il ne reste sourd ne complète Cent vingt jours le malade: le plus malade est ce que cette lecture dérange sensuellement. Ces doigts coupés, ces yeux, ces ongles déchirés, ces tortures dans lesquelles l'horreur morale aiguise la douleur, cette mère que la ruse et la terreur apportent au meurtre de son fils, ces cris, le sang répandu dans la puanteur, tout contribue finalement à la nausée. Il va plus loin, suffoque et donne, comme une douleur aiguë, une émotion qui se décompose – et tue. Comment osez-vous? surtout comment il avait-ET? Quiconque a écrit ces pages aberrantes le savait, serait allé aussi loin que possible. "(4).

Le rouleau de la Bastille.12 mètres de long et 11 centimètres de large.

Le 22 octobre 1785, pour éviter la saisie de l'œuvre, Sade mit au filet et copia le texte de ses brouillons, une écriture minuscule et étroite, des deux côtés d'un mince rouleau de papier de 12,10 mètres de long. longueur et 11,5 cm de largeur, composé de petites feuilles de 12 cm de largeur collées de haut en bas, travail effectué en trente-sept jours, de sept à dix heures du soir, et qui s'est probablement caché dans un gode, comme rapporté par Jean-Jacques Pauvert : "Sans, bien sûr, en être certain, je suppose que c'est dans une bouteille, ou" prestige ", destiné à recevoir des" ânes, oui, des ânes de lampes ", qu'il cachera pendant près de quatre ans dans cet extraordinaire manuscrit."(5)

La nuit du 3 au 4 juillet 1789, par crainte de la présence du prisonnier qui, aidé d’une trompette improvisée, tentait de secouer la foule au pied des murs, a été enlevé ", nu comme un ver "selon lui, il a été transféré à l'hospice de Charenton. Il a été obligé d'abandonner tous ses effets personnels et ce manuscrit avec d'autres. La forteresse ayant été prise, pillée et démolie, Sade ne trouva ni le manuscrit ni les épreuves. La perte d'un tel travail lui a valu, en écrivant, de verser "des larmes de sang".

Gilbert Lely a reconstruit l'itinéraire du manuscrit qui a été trouvé dans la chambre du marquis, à la Bastille, par Arnoux de Saint-Maximin. Il devient la propriété de la famille Villeneuve-Trans, qui le maintient pendant trois générations. À la fin de XIXet siècle est vendu à un psychiatre de Berlin Iwan Bloch, qui a publié, en 1904, sous le pseudonyme Eugène Dühren, une première version contenant de nombreuses erreurs de transcription.(6).

L'édition de 1931 de Maurice Heine en 360 exemplaires "au détriment des abonnés bibliophiles".

En 1929, Maurice Heine, commandé par le célèbre couple de mécènes Charles et Marie-Laure de Noailles – ce dernier Bischoffsheim, descendant du marquis – achète le manuscrit et publie de 1931 à 1935 une édition (limitée à "Abonnés de bibliophiles" pour éviter la censure) qui, en raison de sa qualité, devrait être considéré comme le seul véritable original.

En 1982, le manuscrit est volé par un descendant du vicomte de Noailles, exporté illégalement de France et vendu, à Genève, au collectionneur de livres rares, principalement érotiques, Gérard Nordmann (1930-1992).(7). Il est exposé pour la première fois en 2004 à la Fondation Martin Bodmer(8)près de Genève.

En juin 1990, la France pensait que le manuscrit avait été volé et devrait être rendu à la famille de Noailles. En revanche, en mai 1998, le Tribunal fédéral suisse a décidé que Nordmann avait acquis légalement le document. Finalement, les héritiers de Nordmann décident de le revendre. Le 3 avril 2014, Gérard Lhéritier, fondateur du fonds d'investissement Aristophil, verse 7 millions d'euros pour acquérir le rôle pour le compte d'Aristophil, avec le projet de le proposer à la BNF après cinq ans.(9). Le manuscrit devient l’un des trois manuscrits les plus chers conservés en France, d’une valeur de 12 millions d’euros.

La société Aristophil est entrée en liquidation en mars 2015 à la suite d'un contrôle juridictionnel pour fraude. Le rouleau de Cent vingt jours puis insérez un no man's land Le pouvoir judiciaire, résidant probablement dans un entrepôt appartenant à la société alors que ses biens sont inventoriés et vendus: 135 000 documents sont concernés et leur propriété pourrait donner lieu à une action en justice. En juin 2016, le sort du rôle est toujours incertain, car les milliers de manuscrits rassemblés par Aristophil sont toujours en stock.(10). Le 20 décembre 2017, Drouot organisera la première vente aux enchères de manuscrits et d'œuvres d'art de la collection Aristophil. Ce texte de Sade a été annoncé comme l'un des lots les plus importants.(11). Cependant, à la fin, il ne fera pas partie de la vente aux enchères car il est classé comme trésor national et retiré de la vente le 18 décembre, en même temps que les manuscrits de la même origine d’André Breton. Selon certaines sources, le rouleau devrait être acheté directement par l'État pour 8 millions d'euros(12).

Cadre, acteurs, construction(changement | changer le code)

Vers la fin du règne de Louis XIV, quatre aristocrates âgés de 45 à 60 ans, "dont l'immense fortune est le produit de meurtres et de commotions", le duc de Blangis, son évêque, son président, le président de Curval et le financier Durcet, emprisonné, en plein hiver, dans un château perdu de la Forêt-Noire, le château de Silling, avec quarante-deux victimes soumises à leur pouvoir absolu: leurs épouses (chacune épouse la fille de l'autre) et de jeunes garçons et les filles ont ravi leurs parents.

Quatre protecteurs "historiques", qui suivent mois après mois, racontent l'histoire de six cents perversions, cent cinquante chacune, que les maîtres du château mettent souvent en pratique à l'époque.

Le travail est composé de quatre parties sous la forme d'un journal (la première est terminée, les plans suivants semblent simples), qui correspondent à chacun des quatre mois et aux soi-disant "simples", "doubles", "criminels" et "Assassins" , dont le récit est intimement lié aux "événements du château".

La plupart des victimes meurent dans des tourments épouvantables.

Au cinéma(changement | changer le code)

Pier Paolo Pasolini (1922-1975), peu de temps avant son assassinat, fit une adaptation cinématographique sous le titre Salò ou les 120 jours de Sodome transposant le monde de Silling en Italie depuis la fin du fascisme, lorsque le pouvoir fut transféré de Rome à Salò.

Livre d'artiste(changement | changer le code)

Sous la direction artistique de Philippe Ducat, Vincent Corpet a réalisé une adaptation illustrée du livre sous le titre Sade-Corpet: 602 dessins des 602 passions racontées par les 4 historiens des 120 jours de Sodome par D.A.F. de Sade(13).

sources(changement | changer le code)

  • Donatien Alphonse François de Sade, Les 120 jours de Sodome ou école de libertinage, vol. XIII avec les préfaces de Maurice Heine, A. Hesnard, Henri Pastoureau et Pierre Klossowski, en Oeuvres complètes du marquis de Sade en quinze volumes, Cercle du livre précieux (hors commerce), Paris, 1964
  • Gilbert Lely, "La vie du marquis de Sade (avec une revue de ses oeuvres)", vol. I et II (avec une postface d'Yves Bonnefoy), dans Oeuvres complètes du marquis de Sade en quinze volumes, Cercle du livre précieux (hors commerce), Paris, 1964. Rééditions partielles: éditions Jean-Jacques Pauvert, Paris, 1965; avec une préface de Philippe Sollers, éditions du Mercure de France, Paris, 2004 (ISBN 2-7152-2532-6)
  • Annie Le Brun, Petits et grands théâtres du marquis de Sade, Paris Art Center, Paris, 1989

notes(changement | changer le code)

  1. Suivez la Pléiade qui précise: "Sur le manuscrit, le titre est écrit en chiffres: Les 120 jours de Sodome. Maurice Heine, Gilbert Lely et la plupart des commentateurs ont scrupuleusement respecté cette particularité graphique. La nouvelle édition "mise en place" d'Annie Le Brun et Jean-Jacques Pauvert (…) transcrite en lettres (…). Dans la logique de modernisation du graphique, nous adopterons la même présentation du titre. " : note 1 du p. 13 contenu p. 1134 du volume I fabrique par Sade du Bibliothèque de la Pléiade, 1990, 1 363 pages (ISBN 2-07-011190-3).
  2. Michel Delon, Sade en son temps, Editions Textuel, 2007.
  3. Annie Le Brun, Soudain un bloc d'abîme, Sade, Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1986.
  4. Georges Bataille, Littérature et le malGallimard, coll. "Folio Essais", 1990, p. 92-93.
  5. Jean-Jacques Pauvert, Sade vivant, réimprimez, révisez et développez, dans un volume, ed. Le trépied, 2013, p. 684.
  6. Texte en ligne, Club des Bibliophiles (Bruxelles), Iwan Bloch, , 547 p. Fax disponible sur Wikisource Téléchargez cette édition au format ePub (Wikisource)
  7. "Caché, volé, racheté: la folle histoire d'un manuscrit de Sade" de Nathaniel Herzberg, Le monde la 1st Octobre 2012. Extrait: "En 1982 (Nathalie de Noailles) confie le texte à un ami, l'éditeur Jean Grouet, qui souhaite étudier, (…). Quelques mois plus tard, et à sa demande, il rend la boîte. La légende – à nouveau une fois – cela évoque une boîte de forme phallique. Ce n’est pas le cas. L’étui en cuir a la forme ordinaire d’un parallélépipède. Il est avant tout vide. Jean Grouet a vendu le rouleau le 17 décembre, au prix de 300 000 francs, au suisse Gérard Nordmann. "
  8. Fondation Bodmer – Bibliothèque Gérard Nordmann, "Unbroken Eros".
  9. vue lefigaro.fr.
  10. SCP LECOQ-VALLON & FERON-POLON, "Affaire Aristophil – Informations sur l'état d'avancement de diverses procédures en cours", 23 juin 2016.
  11. vue lemonde.fr14 novembre 2017.
  12. " "Trésors nationaux", les manuscrits de Sade et de Breton sont retirés de la vente Aristophil " Le Figaro, (www.lefigaro.fr/culture/encheres/2017/12/18/03016-20171218ARTFIG00227-tresors-nationaux-les-manuscrits-de-sade-et-de-breton-sont-retires-de-la-vente-aristophil .php)
  13. Editions Paris, Le Massacre des Innocents, 1994 (ISBN 2-9509080-0-4).

Sur d'autres projets Wikimedia:

Liens externes(changement | changer le code)


Les cent jours de Sodome – Wikipedia | Rencontre sexe
4.9 (99%) 69 votes
 

Laisser un commentaire