Littérature et carrefour linguistique (Dunkerque) | Plan cul



Plan Cul près de chez toi !

Tu trouveras sur ce site :

  • Des centaines de filles chaudes près de chez toi
  • Des rencontres d'un soir uniquement pour le Sexe
  • Des Coquines qui n'attendent que ça !

Pour ce rendre sur le site, Cliquez sur le bouton ci-dessous :

























Journée d'étude "Littérature et croisement linguistique"

Université de la Côte d'Opale

10 janvier 2020

Après une première journée d'études consacrée à "Autobiografie di Métis" en mars 2019, ce nouvel événement scientifique sur les "Écritures métisses" abordera le sujet du mélange linguistique dans la littérature.

Le mélange, produit de la rencontre de différentes cultures, est supposé de différentes manières en fonction des conditions historiques ou personnelles qui ont précédé son apparition, ce qui peut influer sur le degré d’appropriation par le sujet de son patrimoine mixte: rejet, demande, etc. plainte, refus. Ces problèmes sont au cœur des préoccupations depuis des siècles dans de nombreuses régions du monde, par exemple en Amérique, sur le continent africain ou en Europe. En fait, selon Umberto Eco, "la civilisation romaine était une civilisation métisse". Ces phénomènes sont anciens mais leur visibilité a augmenté en raison des mouvements de population, des exilés plus ou moins souhaités et de la mondialisation économique et cybernétique qui efface de plus en plus les frontières géographiques et culturelles.

L'expression linguistique de ce mélange présente de nombreuses facettes au niveau littéraire. Ce peut être la coexistence dans un discours de schémas grammaticaux (Marguerite Duras), de mots, voire de mots entiers et de phrases empruntées à des langues différentes (Louise Erdrich, Andrée A. Michaud). Les auteurs francophones, quant à eux, n'hésitent pas à s'inspirer de la langue qu'ils pratiquent oralement dans leur pays pour donner une couleur particulière à leur français. Ce sont parfois des analystes de leurs processus d'écriture. Pensez en particulier à Alain Mabanckou, dont les essais questionnent la façon de dire l'Afrique avec le métissage linguistique, ou aux Québécois Jean Barbeau et Victor-Lévy Beaulieu qui affirment leur choix de joual pour leurs œuvres, les première estimation qu'il s'agit de "La substance de (leur) drame"; le deuxième avertissement "adopte (r) le langage qu'il aime" défiant les puristes.

C’est également la question des relations entre les différents systèmes linguistiques contenus dans le discours, qu’il s’agisse d’une première ou d’une deuxième langue, d’une langue officielle ou de langues vernaculaires. Ce discours linguistiquement hybride peut simplement être le reflet du plurilinguisme socioculturel qui prévaudrait au niveau national, local ou dans certaines communautés, où l'on observe un certain ésotérisme linguistique, un moyen de s'identifier en tant que groupe ou de s'isoler (langues des banlieues étudiées par Jean -Pierre Goudailler en France et mis en scène par Percival Everett aux États-Unis). Cela peut aussi être le fait de son seul auteur, alors créateur de la langue (Ursula K. Le Guin).

Quel sens et quelle intentionnalité accorder ces emprunts, ces adultérations linguistiques, ces couches syntaxiques ou lexicales, ces néologismes? Le langage composite doit-il reconstruire ou reconquérir une identité diffractée (penseurs caribéens du créole)? Préserver un patrimoine culturel qui risque de devenir dormant? Prenons une première langue en attaquant une deuxième langue (la créolisation du français par Martinique Raphaël Confiant)? Transpose-t-il linguistiquement les relations de pouvoir qui entraveraient les différentes cultures dans un espace donné? Rendez-vous justice à ceux qui ont été exclus du pouvoir et persécutés pour des raisons de réparation? Vous recherchez l'exotisme? Respectez-vous un style qui serait caractéristique des écrivains d’une communauté ethnique donnée pour répondre aux besoins des lecteurs et du marché? Dans ce cas, la réception, la publication et la commercialisation de ces littératures mixtes ont un rôle à jouer dans l’hybridation? Enfin, comment envisager ces emprunts linguistiques dans un contexte de multiplication infinie d'espaces de dialogue dont les langues seraient donc l'un des signes?

Ces axes de recherche ne sont que quelques-uns des axes de réflexion parmi tant d’autres.

*

PROPOSITIONS

Les propositions de communication, accompagnées d'un résumé de 20 lignes et d'une brève note bio-bibliographique, doivent être envoyées avant le 15 octobre 2019 à l'adresse suivante: ecrituresmetisses.ulco@gmail.com

Le comité organisateur communiquera la liste des propositions sélectionnées ainsi qu'un programme prévisionnel pour la journée d'étude jusqu'au 30 octobre 2019.

Les articles présentés lors de cette deuxième journée d’étude seront inclus dans le volume qui sera publié à la fin de notre troisième événement consacré aux «Écritures métisses».

Comité organisateur :

Justine Jotham (MCF, ULCO)

Romain Magras (MCF, ULCO)

Patrycja Kurjatto-Renard (docteur en littérature américaine, ULCO)

Littérature et carrefour linguistique (Dunkerque) | Plan cul
4.9 (99%) 69 votes
 

Laisser un commentaire