Les petites économies du stade Malherbe Caen | Rencontre sexe



Plan Cul près de chez toi !

Tu trouveras sur ce site :

  • Des centaines de filles chaudes près de chez toi
  • Des rencontres d'un soir uniquement pour le Sexe
  • Des Coquines qui n'attendent que ça !

Pour ce rendre sur le site, Cliquez sur le bouton ci-dessous :

























Tout d’abord, l’équilibre est net: 13 arrivées pour 18 départs (dont 5 retours de prêt), le Stade Malherbe a maigri cet été.

Et plus de force que de surplus: Djiku (Strasbourg / 4,5 millions d’euros), Ninga (Angers / 3 millions), Crivelli (Turquie / 2,7 millions), Samba (Angleterre / 2,1 millions), Fajr (Espagne / 1,5 M), Peeters (Belgique / 0,5 M), crédit (Lens / 0,4 M).
si 14,7 millions d'euros pour le compte bancaire de Caen, des salaires plus élevés épargnés, mais au prix d'une attaque totalement appauvrie.

Nous savions que les joueurs pouvaient être sollicités par des clubs de Ligue 1 ou de l'étranger. Une attaque à 100% Ninga-Crivelli en Ligue 2 aurait eu la gueule. Nous savions qu'il y avait un risque qu'ils s'en aillent. Cela s'est accompagné d'un besoin économique.
Fabrice Clément, président de SM Caen

Patience patience

Pour compenser? Les fans ont dû attendre longtemps, surtout pour l'attaque.
Il n'a fallu qu'un match nul 0-3 à domicile lors du derby contre Le Havre pour créer des annonces de la part du président du club.

Pas de grosses dépenses à la fin: Sery (bonus 1,2 + 0,7 M), Ngom (Nantes / 0,5 M), Weber (Brest / 0,5 M), Toufiqui (Paris / 0,25 M), Tell (Rennes / Prêt), Diaw (Angers / Prêt) Rivierez (Metz / 0), Goncalves (Strasbourg / 0), Issoko (Inde / 0).

Pas de données officielles pour les autres, mais seulement leur valeur estimée sur le site Transfermark: Jessi Pi (Toulouse / 1,5 million), Benjamin Jeannot (Dijon / 2,5 millions), Riou (Belgique / 0,4 M ), mais il est probable qu’ils étaient beaucoup moins chers parce que leurs clubs voulaient se séparer d’eux.

Un président satisfait

Ce matin, Fabrice Clément a fait une première évaluation de ce marché, au micro de nos frères de France Bleu Normandie. Et il était "satisfait".

Nous avons atteint notre objectif. Nous avions trois axes pour constituer une force de travail: une ambition sportive de ne pas perdre de temps, de remettre des valeurs humaines au milieu du vestiaire un peu disparu puis de le faire en fonction des contraintes économiques liées à la descente en Ligue 2. Celles-ci nous ont guidé sur trois axes et nous avons finalement géré le marché que nous souhaitions.

Avec un budget réduit de moitié par rapport à la saison dernière en Ligue 1 (de 34 à 17 millions d’euros), il est difficile de dire que nous voulons monter à tout prix.
Le club Caennais a aujourd'hui le 5ème budget de la Ligue 2 et concerne le classement qu'il vise, c'est-à-dire un possible barrage. Seulement, il est actuellement 15ème du championnat, avec une seule victoire en 6 matchs.

Ce qui est certain, c'est que nous ne voulons pas nous tromper en ce qui concerne les objectifs, faire des annonces et dire: "nous visons le retour direct". Serons-nous parmi les favoris? Probablement. Nous voulons construire quelque chose de durable. Cela peut prendre une, deux ou trois saisons. Mais nous aimons trop gagner pour être ambitieux.

Les petites économies du stade Malherbe Caen | Rencontre sexe
4.9 (99%) 69 votes
 

Laisser un commentaire