Cransac. Menace de suppression des classes à Émile-Zola: mobilisation des parents | Tchat rencontre



Plan Cul près de chez toi !

Tu trouveras sur ce site :

  • Des centaines de filles chaudes près de chez toi
  • Des rencontres d'un soir uniquement pour le Sexe
  • Des Coquines qui n'attendent que ça !

Pour ce rendre sur le site, Cliquez sur le bouton ci-dessous :

























"Comme vous pouvez le constater, nous avons été avertis lundi de 22 heures de menaces de répression pesant sur l'une de nos classes, ce matin (NDRL: hier mardi), une grande vingtaine de parents sur 37 qui éduquent leurs enfants dans cette école "ont déclaré les parents des élèves de l'école Emile-Zola de Cransac, dans l'attente de rencontrer Laurent Boulet, inspecteur de l'éducation nationale chargé du district de Villefranche-de-Rouergue / Decazeville.

"Verdict" de DASEN

Ce dernier lui a assuré qu'il n'était là que pour effectuer, comme à chaque année scolaire, "un certain nombre d'inscriptions que je remets ensuite au directeur académique des services nationaux de l'éducation, qui décide du suivi".

Et le "verdict" des Dasen devrait être officialisé le mercredi 4 septembre.

Pour résumer la situation, il y aurait une pénurie de quatre étudiants sur l'effectif total de l'école (qui est de 37), alors qu'il devrait y avoir plus de quarante étudiants dans les trois classes. Dans le contexte actuel, les menaces de suppression d'une classe sont réelles, ce qui explique la mobilisation des parents et des élèves.

Au cours de la réunion, les parents et élus de Cransacois, le maire Michel Raffi et son assistante scolaire, Joëlle Sanchez, ont fait connaître leurs arguments à Laurent Boulet.

Du côté des élus, "le grand investissement (450 000 €) accordé pour le renouvellement de cette usine a été mis en exergue, ce qui offre également un service de crèche gratuit et une restauration scolaire de qualité, estampée d'un" & # 39; label court circuit favorisant le bio: tout cela a favorisé une dynamique qui se répercute dans toute la communauté scolaire, ce qui ne devrait pas se briser.

Bloquer autour du groupe d'enseignants

"Nous bloquons notre équipe d'enseignants, qui est unie, unie et stable, et nous ferons tout notre possible pour que notre école accueille et renvoie les enfants en convainquant leurs parents. Nous soulignons également l'intervention de Toes Au Soleil, qui apporte un soutien à la scolarisation et à la gestion de la pause déjeuner ", concluent les parents des élèves qui souhaitent être entendus par les Dasens.

Cransac. Menace de suppression des classes à Émile-Zola: mobilisation des parents | Tchat rencontre
4.9 (99%) 69 votes
 

Laisser un commentaire