L'agriculteur bio mise sur les bâtiments et les enfants | Tchat rencontre



Plan Cul près de chez toi !

Tu trouveras sur ce site :

  • Des centaines de filles chaudes près de chez toi
  • Des rencontres d'un soir uniquement pour le Sexe
  • Des Coquines qui n'attendent que ça !

Pour ce rendre sur le site, Cliquez sur le bouton ci-dessous :

























"Les deux tiers des cours proviennent de la région parisienne", explique Marc Avenel, qui organise l'équivalent de deux cours par semaine, de février à la fin de l'été. – © JP

"Ici, ce qui fait le meilleur, ce sont les cailloux", sourit Marc Avenel. Âgé de 36 ans, il est installé à Montmerrei Bio, dans l'Orne. Donc, pour compenser, ses parents et lui ont pris les bâtiments de paris. Ils les ont organisés pour recevoir du public. La ferme de Saint-Yvière est prête à accueillir une soixantaine d'enfants, des stages de découverte ou de camps de vacances et des adultes en hébergement. Le modèle a séduit les Chambres d'agriculture de Normandie, qui l'ont sélectionné pour représenter la région au salon Tech & Bio de Valence en septembre.

Par conviction

"Mes parents ont commencé la ferme en 1988", explique Marc Avenel. En 1992, la ferme est devenue une ferme pédagogique, un projet plutôt "novateur" pour l'époque: une classe d'étudiants peut être accueillie en pension complète pendant une semaine. "Ici, il n’ya que de petits potentiels agronomiques et mes parents avaient un appétit pour les échanges et les réunions. Les" bâtiments magnifiques "sont transformés en logements, salles de classe, dortoirs, réfectoires. En 1994, la capacité d’accueil s'étend à deux classes Marc Avenel a déménagé en 2005. Sa touche est le passage à l'agriculture biologique, "par conviction, pour ma santé et celle de mes concitoyens." La ferme compte 70 Normandes, 300 000 l de lait livrés à Biolait 125 ha de SAU dont 2 ha de blé, 10 ha de céréales à vendre, un séchoir à foin dans une étable et une serre.La structure de la ferme est juridiquement distincte de celle de la réception.EARL emploie deux personnes pour 1,5 ETP, jardinier sur le marché des maçons et père à temps partiel de M. Avenel, la ferme de Saint-Yvière emploie quatre personnes: une cuisinière, trois femmes de ménage.

Pension complète

Les leçons et les camps d'été sont disponibles en pension complète. Marc Avenel propose un programme d'activités basé sur le temps passé sur place: "nous faisons 40 kilos de pain une à deux fois par semaine, grâce à la farine de blé produite ici; les enfants vont à la vache et participent à la traite en groupe de 5 ou 6; goûter le lait du pis; transformer le lait en yaourt, beurre, crème fraîche, voir les animaux de la cour composés de cochons, de poulets et de lapins Bayeux ". Un moniteur d'équitation organise des balades à cheval. Les enfants sont nourris en partie avec des produits agricoles: produits laitiers, pain, jus de pomme, légumes. "Je travaille avec Unebio pour la viande, avec des compétitions au Biocoop. Il n'y a que des collations pour lesquelles j'ai du mal à trouver de la nourriture biologique. Mais les repas sont à 95% biologiques." Economiquement, Marc Avenel jongle avec les avantages des deux structures : "Je prépare les tâches quotidiennes à la fête pour apporter une partie de la valeur ajoutée à la ferme et ainsi financer le travail supplémentaire nécessaire pour accueillir des groupes", explique-t-il.

Marc se démarque

C'est la diversité et la complémentarité des idées qui ont satisfait les consultants bio des Chambres d'agriculture de Normandie pour représenter la région dans Tech & Bio. "Le salon honore les structures de l'agriculture biologique qui ont une triple performance économique, sociale et environnementale", a déclaré Sophie Chauvin, chargée de projet, AB. Chaque région propose ses propres candidats. Marc s'est démarqué. L’opérateur est invité à la Drôme en septembre par les Chambres d’agriculture. "Les 15 talents des régions de France seront présentés lors d'une conférence de deux heures. Un espace VIP leur est réservé, où leur exploitation est détaillée. Marc Avenel y voit une opportunité de promouvoir le son modèle et sa structure, pour lesquels il a planifié: "Un nouveau moulin, un peu plus mécanisé, est à venir. J'attends le permis de construire pour restaurer un chalet en paille, qui sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Accueillera de petits groupes, découvrant toujours la ferme et qui pourraient, pourquoi pas, se tourner vers les cours en forêt, la mycologie ou le yoga.

L'agriculteur bio mise sur les bâtiments et les enfants | Tchat rencontre
4.9 (99%) 69 votes
 

Laisser un commentaire