Édition de Remiremont | Les frères Tisserand, la vie publique dans le sang | Sexe gratuit



Plan Cul près de chez toi !

Tu trouveras sur ce site :

  • Des centaines de filles chaudes près de chez toi
  • Des rencontres d'un soir uniquement pour le Sexe
  • Des Coquines qui n'attendent que ça !

Pour ce rendre sur le site, Cliquez sur le bouton ci-dessous :

























Anne-Claire, leur sœur aînée, a fait ses valises en Angleterre. Les frères Tisserand ont décidé de rester dans la vie publique de Romarimontaine et de s'y investir. Jean-Charles et Jean-Benoît se sentent comme des poissons dans l'eau, au bord de la Moselle. "Investir ici est presque naturel, intuitif", explique Jean-Charles Tisserand, l'aîné des deux. La trajectoire de la famille Tisserand témoigne de l'attachement à la ville des Chanoinesses: un père de commerce à Remiremont et des grands-parents qui vivaient à proximité de la gare et qui ont assisté à l'arrestation de Julien Méline en 1943.

"Remiremont c'est Poncelet"

L'enfance, a lieu à HLM del Révillon, puis à l'heure de la journée dans une maison de famille qui a plus de deux siècles. A quelques centaines de mètres de la résidence de Christian Poncelet. "Nous avons vu le va-et-vient des hommes politiques, dont Jacques Chirac", se souvient Jean-Charles Tisserand, qui a évoqué la politique et les points chauds de l'actualité lorsqu'il a rencontré son petit frère. Une telle figure de droit inspire nécessairement. "Remiremont, c'est Poncelet, c'est la référence. Je suis le plus jeune, mais aussi le plus vieux de la politique", a déclaré Jean-Benoît Tisserand, ancien chef de la droite d'opposition, élu depuis 2008.

Les lycées de la ville depuis 2003

Après une école suivie dans les deux établissements Romarimontains (La Maix, Tertre et Béchamp), les deux frères Romarimontains passent leurs compétitions pour devenir enseignants. Il arrive même que Jean-Charles, apprenti enseignant au Collège du Tertre, se retrouve maître de conférences avec Jean-Benoît et ses camarades de classe.e. Tous deux se sont installés dans les lycées de Romarimontain en 2003, le plus grand de Malraux, le plus jeune de Jeanne-d'Arc. "Quinze ans se sont écoulés depuis que nous avons vu le baccalauréat et nous ne nous sommes jamais regardés. C'était une confusion quant aux noms. Maintenant, ils spécifient JB ou JC", expliquent-ils.

Plusieurs casquettes

À l'âge de 47 ans, Jean-Charles, professeur d'histoire au lycée André-Malraux, partage aujourd'hui son programme avec ses responsabilités au sein du comité organisateur du concours Résistance et déportation, du Rotary Club, du conseil municipal de -Étienne-lès-Remiremont et le petit théâtre de Vecoux dont il est vice-président. Le plus jeune des frères, Jean-Benoît Tisserand, est professeur titulaire d'histoire et de géographie au complexe scolaire Saint-Joseph-Jeanne d'Arc et maire suppléant de Remiremont. "Notre travail est avant tout d'être enseignant et non pas une carrière politique. Dans notre famille, nous avons beaucoup d'enseignants et d'oncles qui ont occupé des postes municipaux, y compris celui qui était maire adjoint de Colmar", note-t-il. Dans la plus grande tradition familiale.

David HENRY

Édition de Remiremont | Les frères Tisserand, la vie publique dans le sang | Sexe gratuit
4.9 (99%) 69 votes
 

Laisser un commentaire