Trois jeunes créateurs de MAY COM SONA organisent un défilé de mode le vendredi 2 août 2019 à Hajangoua Mayotte | Tinder sexe



Plan Cul près de chez toi !

Tu trouveras sur ce site :

  • Des centaines de filles chaudes près de chez toi
  • Des rencontres d'un soir uniquement pour le Sexe
  • Des Coquines qui n'attendent que ça !

Pour ce rendre sur le site, Cliquez sur le bouton ci-dessous :

























Maylina Créer Comores, 25 ans, Anika Exkiz de Mzamboro – Mayotte, 25 ans e Beradh Kani Keli-Mayotte, 26 ans, a eu la gentillesse de le dire Emmanuel Tusevo Diasamvu la genèse de leur grande aventure, leurs voyages respectifs en France métropolitaine et en Afrique au Sénégal, ainsi qu'à Mayotte.

Emmanuel Tusevo: En créant votre propre trio de designers, MAY COM SONA, pour ceux qui ne parlent ni le mahoran ni le comorien, SONA signifie COUDRE "MAYOTTE COMORES COUTURE", anticipe en quelque sorte le projet de création de l'école annoncé par Jean-Denis. LARROZE, secrétaire général et directeur des services de la Chambre des métiers de Mayotte, a annoncé à l’occasion de la sixième édition du Forum de l & 39; artisanat en juin 2018.
Qu'est-ce qui vous a poussé à faire partie du trio MAY COM SONA, où vous avez eu l'idée de dépasser tous les obstacles que nous déplorons dans la coopération et la cohabitation entre Mayotte et les Comores?

Beradh: En fait, deux ans ont passé depuis que nous avons cousu. J'ai découvert la couture, les tissus de cire et la variété de leurs couleurs au Sénégal et cela m'a donné envie de me lancer dans le design et la mode. Pour Anika et Maylina, c'est la même chose, cela fait deux ans que nous avons cousu et nous ne nous sommes connus que via les réseaux sociaux. Nous nous sommes dit: pourquoi ne pas nous rencontrer? J'ai rencontré avant Anika en 2017, nous étions à Paris, je me rendais souvent. Nous avons échangé des conseils sur les créations. Cette année, ils ont décidé de faire ce spectacle et m'ont invité à participer au projet MAY COM SONA.

Emmanuel TUSEVO: Et vous, Anika Exkiz, que pouvez-vous nous dire sur votre implication dans ce trio?

Anika Exkiz: Tout d'abord, nous devons savoir que nous sommes des femmes mahorennes et comoriennes passionnées par la couture. Il est de coutume chez nous, dans nos îles, que la couture soit principalement indiquée par des vêtements traditionnels, la Savoie et le Chirom, etc. Ce que nous voulons, c'est donner plus de valeur à ce type de tissus afin de montrer au monde que nous pouvons faire autre chose avec ces tissus. Nous voulons mener à bien un projet ensemble, pour montrer qu’ensemble nous pouvons faire quelque chose de bien, de grand en harmonie, avec amour, avec amitié, en solidarité. Ce projet est une histoire d'amitié et d'amour entre les couturières soeurs.

Emmanuel Tusevo: Je parle à Maylina Créa maintenant. Vous parlez, l’un et l’autre, de solidarité, d’amour, mais c’est un mot qui n’a pas été prononcé mais qui, j’imagine, à travers nos échanges, est l’ambition. Alors Maylina, pourquoi as-tu participé à ce projet, quelle est l’ambition qui te guide?

Mayilina Créer: Pour moi, tout a commencé le jour où une fille m'a invité en tant que demoiselle d'honneur à son mariage. J'ai cherché un couturier pour confectionner ma robe, je n'ai pas trouvé Toulouse où j'habitais, celles que j'ai trouvées étaient très chères. J'ai décidé de le faire moi-même en visionnant des tutoriels de couture sur YouTube.

Tusevo Emmanuel: Comment avez-vous conçu ce premier spectacle que vous organisez à Mayotte, comment avez-vous rêvé?

Maylina Créa: Nous avons ensuite décidé de descendre à Mayotte cet été (juillet 2019). Nous avons commencé à rassembler et à sensibiliser toutes nos soeurs couturières. Ceux qui étaient intéressés ont marché avec nous. Nous avons commencé sans avoir eu le temps de créer une association adéquate. Nous n'avons que le nom de MAY COM SONA en tant que groupe d'amis. Nous avons déplacé le ciel et la terre pour réaliser ce projet de défilé de mode parce que nous voulions absolument profiter de ce pouvoir estival, parler et montrer ce que nous faisons malgré tout, car c’était le seul moment idéal pour le faire ensemble. Nous voulions réunir tous les jeunes artistes, chanteurs, maquilleurs, coiffeurs et couturières, pour les réunir et travailler ensemble pour évoluer simplement.

Anika Exkiz: Maylina et moi avions déjà organisé un défilé à Montpellier en France métropolitaine puis nous nous sommes demandé comment organiser notre défilé à Mayotte. Nous avons parlé, nous en avons parlé et nous avons décidé de concrétiser ce rêve à Mayotte en réunissant les nombreux talents de l'île.

Beradh: Comme Anika l'a dit, pour se rencontrer en tant que soeurs couture, nous avons demandé aux jeunes entrepreneurs qui souhaitaient avoir une photo en échange des services qui nous auraient permis de réussir ce défilé.
Nous avons des fournisseurs comme HODIDAGONI, SENSUALITY WOMAN, CLASSINFOOD, VAHINY, MAËLLA et NATACHA, ainsi que des maquilleurs qui soutiennent et maquillent nos modèles. Pour décorer, nous avons réussi avec nos parents, dont certains nous ont fourni des chaises et des tables.

Reportage: Emmanuel TUSEVO DIASAMVU et McLand MIKIDADI.

LIRE AUSSI:

Projet d'un défilé de mode "Over the Islands OI" et création d'une école régionale de couture, de stylisme et de cordonnerie

https: //la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/projet-defile-mode-au-fil-iles-oi …

Trois jeunes créateurs de MAY COM SONA organisent un défilé de mode le vendredi 2 août 2019 à Hajangoua Mayotte | Tinder sexe
4.9 (99%) 69 votes
 

Laisser un commentaire